L'institut cosy d'une passionnée
  • Par Johanna Amselem
  • Posté le 28 aout 2017

L'institut cosy d'une passionnée

Après des études en esthétique, elle exerce dans l’institut où elle avait effectué son apprentissage. Un emploi qu’elle occupe durant cinq années. « J’ai beaucoup appris dans cet établissement, mais j’ai dû partir pour cause de licenciement économique », regrette la jeune femme.

S’en suit alors une succession de jobs dans lesquels elle ne s’est pas réellement épanouie. « J’ai fait des soins à domicile, mais ce n’était pas ma vision du métier. J’ai aussi travaillé dans une parfumerie et cela ne m’a pas plus non plus. » Alors, elle commence à songer à ouvrir son propre institut. Les choses se mettent rapidement en place. Amandine trouve un local à un prix intéressant et, en deux mois, l’institut est ouvert. « Je ne voulais pas un lieu qui ressemble aux autres. Hors de question d'en faire un institut girly mais plutôt cosy. Je le voulais à mon image », décrit la jeune chef d’entreprise. Elle choisit donc des couleurs neutres comme le beige et le blanc. Et aménage un endroit pour que les clientes se sentent comme à la maison.

À l’écoute de la clientèle

Créer son institut, Amandine l’a surtout fait pour ses clientes. « J’entendais beaucoup de retour sur de mauvaises expériences avec leurs esthéticiennes. Dans mon établissement, je voulais leur apporter des soins de qualité et un lieu de bien-être. » Afin de contenter le maximum de personnes, Amandine a aussi opté pour une large amplitude horaire, avec un institut ouvert jusqu’à 21 h. « Je suis la seule à proposer ces créneaux en ville. Un plus qui m'a permis de rapidement fidéliser ma clientèle. »

Cet établissement est ouvert depuis juillet 2016. Un an après, le bilan est déjà positif. « Aujourd'hui, il fonctionne bien, même s'il y a encore des hauts et des bas. Mais je suis en croissance et espère pouvoir très rapidement me verser un salaire. »  En tout cas, pour elle, pas question de redevenir salariée et de perdre sa liberté. Pour l’avenir, Amandine se voit toujours dans son institut. Elle aimerait concilier son travail et la formation de futures esthéticiennes.

« Je ne voulais pas un lieu qui ressemble aux autres. Hors de question d'en faire un institut girly mais plutôt cosy. Je le voulais à mon image », Amandine

L'Espace Beauté, par Amandine?4, rue Tripière - 31000 Toulouse
L'Espace Beauté, par Amandine?4, rue Tripière - 31000 Toulouse


Les autres articles de la rubrique

Les hommes en cabine

Fuis ou appréciés ? Parfois redoutés en institut, les hommes savent aussi se faire apprécier pour leur simplicité. Nous avons demandé à cinq esthéticiennes de nous donner leur opinion. A une exception près, elles sont plutôt favorables !

  • Par Beauty Forum

Des résultats... dans la bonne humeur

Sonia Dambri a ouvert son centre de Luxopuncture à Albertville le 1er septembre 2014 et connaît depuis un vrai succès. Son secret? Une méthode efficace et une totale implication.

  • Par Anne-Sophie GAMELIN

Treatwell, l'allié beauté en un clic

Plateforme de réservation en ligne et outil de gestion pour les instituts et les spas, Treatwell propose aux professionnels de la beauté et du bien-être un accompagnement à 360°. Entretien avec Marie Sermadiras, Co-fondatrice et Directrice Générale de Treatwell France, qui compte parmi les exposants du salon Beauty Forum Paris.

  • Par Anne-Sophie Gamelin

Je m'abonne

Gagnez du temps, abonnez-vous en ligne

Categories

Newsletter

  • Inscrivez-vous à la newsletter Beauty Forum et recevez en avant première toute l'actualité beauté et bien-être.
  • Je m'inscris

Beauty Business Day Toulouse 2017