Masque noirs FEBEA
  • Par la rédaction
  • Posté le 01 mai 2017

Attention aux masques noirs non conformes

Ces derniers mois, les masques noirs à la fonction anti-points noirs, sont devenus un véritable phénomène sur les réseaux sociaux. La propagation de vidéos est telle qu’il est difficile de passer à côté ! Mais récemment, de nombreuses réactions – irritations, brûlures et allergies - ont été signalées par les utilisateurs.

Les experts de la FEBEA se sont donc procurés, sur une plateforme de vente en ligne, les produits les plus populaires pour vérifier la conformité des étiquetages (leur composition réelle n'a pas été contrôlée).

Aucun des produits reçus n'est conforme à la réglementation européenne en ce qui concerne l'étiquetage. De plus, des incohérences ont été relevées entre la liste des ingrédients et les informations portant sur la durée de vie du produit. Enfin, aucun de ces produits, pourtant achetés sur un site français, ne sont étiquetés en français, ce qui est pourtant obligatoire. Ces trois produits seraient fabriqués en Chine.

Soucieuse d'assurer la plus grande sécurité des utilisateurs, la FEBEA a immédiatement alerté les autorités sur le fait que, concernant ces trois produits, ni les fabricants ni les distributeurs ne respectent leurs obligations et que cela peut avoir de graves conséquences sur la santé des consommateurs.

Comment reconnaître les produits autorisés ?

• D'abord, vérifiez que les informations sur l'emballage sont en français,

Et assurez-vous que figurent :

• La liste des ingrédients

• Le numéro de lot

• Le nom et l'adresse de la personne responsable (qui est généralement une entreprise)

Par ailleurs, pour le traitement des points noirs sans endommager sa peau, il existe une large gamme de soins cosmétiques purifiants, en prenant soin de se référer pour les masques noirs à des marques de référence sur le territoire français.

www.febea.fr

 


Les autres articles de la rubrique

Lumière pulsée

Le 14 décembre dernier, la première chambre civile de la Cour de cassation a confirmé une condamnation civile prononcée à l'encontre d'instituts de beauté qui pratiquaient l'épilation par lumière pulsée. Maître Simhon, Avocat en droit de la santé et conseil de la CNEP, délivre son analyse.

  • Par Maître Simhon

Pratique du modelage et du massage bien-être

La réponse de madame Marisol Touraine à la question écrite du député M. Frédéric Barbier a conduit la CNEP et deux de ses syndicats à réagir. Maître Simhon, Avocat en droit de la Santé, analyse cette réponse par rapport au cadre réglementaire en vigueur.

  • Par Anne-Sophie Gamelin

Minceur, à chacun son métier

Comme chaque année au printemps, la minceur revient sur le devant de la scène. Face à une clientèle de plus en plus exigeante, aux demandes parfois excessives, la tentation peut être grande d'outrepasser ses prérogatives. Maître Simhon, Avocat en droit de la santé, fait le point sur ce qui est autorisé et... ce qui ne l'est pas !

  • Par David Simhon

Je m'abonne

Gagnez du temps, abonnez-vous en ligne

Categories

Newsletter

  • Inscrivez-vous à la newsletter Beauty Forum et recevez en avant première toute l'actualité beauté et bien-être.
  • Je m'inscris

Beauty Forum Paris 2017