ils se sont lancés Nohèm
  • Par Muryel Jappont Louis-Marie
  • Posté le 22 novembre 2017

Ils se sont lancés


Les voyages forment la jeunesse. Noémie Amisse, alors étudiante en école de commerce puis en master en stratégie de communication découvre la richesse des ingrédients venus d'ailleurs. Élevée dans le souci du respect de l'environnement grâce à un papa fabricant dans le secteur des énergies renouvelables, en 2009, elle crée Nohèm, sa marque de soins cosmétiques bio, éthiques et équitables. « À l'image de mon père entrepreneur, j'avais envie, à mon tour, de créer mon entreprise tout en respectant les valeurs de respect de l'environnement et en mettant en avant les rituels de beauté que j'avais découverts lors de mes voyages. » 

Le déclic ? La naissance de son deuxième enfant et l'envie de prendre soin d'elle. En 2010, la créatrice s'associe à un laboratoire de formulation et conçoit une première gamme de produits. « Nous avons commencé avec les deux destinations que je connaissais bien : l'Afrique et l'Asie. Pays pour lesquels j'avais déjà eu l'occasion de voir les matières premières. Il y en a énormément en Afrique. Beurre de karité, huile d'argan, huile de baobab, moins connue, que nous utilisons aussi », confie Noémie Amisse. 

Du produit de soin à la formation 
Dans la foulée, elle développe, au côté d'une professionnelle, des protocoles de soins visage et corps pour instituts, puis devient dans le même temps organisme de formation. « Les esthéticiennes sont toujours à la recherche de nouveautés dans leurs pratiques. Nohèm répond aussi parfaitement à leur intérêt pour le bio. » L'offre s'étoffe en 2014 d'une gamme Grand Nord visage et corps aux vertus anti-âge. 

L'avenir s'annonce radieux pour la marque bio premium mais accessible. Référencée dans plus de 40 points de vente et deux instituts en propre à la Baule et Nantes, la chef d'entreprise, à la tête de la fondation Amisse, dont la vocation principale porte sur l’aide au développement social, économique et humain des femmes des pays du Sud, souhaite désormais séduire de nouveaux partenaires. « Notre but est d'accompagner les esthéticiennes dans leurs projets de création ou de développement. ?Nous sommes dans une phase ascendante et de belles ouvertures sont en préparation pour 2018 », annonce celle qui ne s'arrête jamais. À venir aussi, dès l'an prochain, une nouvelle destination : direction la Polynésie cette fois. Pour Nohèm, le succès se conjugue au pluriel. 

Nohèm 
146, avenue du Général-de-Gaulle
44500 La Baule
02 40 01 79 69
http://www.nohem.com/ 

Vous aussi vous vous êtes lancé dans une belle aventure ?
Envoyez votre candidature à institut@health-and-beauty.fr  


Les autres articles de la rubrique

Le marché de la dermopigmentation

En un peu plus de 30 ans, le marché de la dermopigmentation a connu un essor considérable, séduisant de plus en plus de femmes désireuses de booster leur beauté sans effort. Retour sur l’émergence d’une technique qui s’est définitivement installée dans les moeurs.

  • Par Anna-Florence Ferrario-Fichter

Les dés sont jetés !

Le jury pour les Trophées Beauty Forum Awards 2016-2017 s'est réuni le 31 août dernier. Une journée studieuse dont les délibérations ont récompensé les MEILLEURS LIEUX DE BEAUTE 2016-2017 dans chacune de leur catégorie. Les gagnants du concours seront dévoilés le 9 octobre au salon Beauty Forum Paris lors de la cérémonie de remise des Awards.

  • Par Anne-Sophie Gamelin

Réenchanter le parcours client

C'est au salon Beauty Forum Paris, lors d'une table ronde, que la division Produits Professionnels de L'Oréal présentera sa vision de l'expérience client, concrétisée par le concept Salon Emotion™ lancé auprès des salons de coiffure et potentiellement déclinable sur le secteur de l'institut de beauté.

  • Par Anne-Sophie Gamelin

Je m'abonne

Gagnez du temps, abonnez-vous en ligne

Categories

Newsletter

  • Inscrivez-vous à la newsletter Beauty Forum et recevez en avant première toute l'actualité beauté et bien-être.
  • Je m'inscris

Beauty Forum Paris 2017