• Par Anne-Sophie Gamelin
  • Posté le 30 novembre 2016

Pratique du massage bien-être (suite)

COMMUNIQUÉ

Une avancée majeure pour la filière Massage-Bien-Être

Une clarification récente de la part du ministère des Affaires sociales et de la Santé lève les freins au plein développement de la filière

La Fédération Française de Massages-Bien-être (FFMBE) fait part de sa grande satisfaction suite à la réponse positive apportée par le gouvernement à sa demande de reconnaissance du massage bien-être en France.

Depuis plusieurs années, la FFMBE a entrepris un important travail de structuration et d'encadrement de l'activité du massage-bien-être. Grâce à l'engagement de toute la profession (praticiens, centres de formation, etc.), de plus en plus de Français peuvent maintenant bénéficier de ses bienfaits dans un cadre éprouvé, en dehors de tout traitement ou indication thérapeutique.

Jusqu'à maintenant, cette filière ne faisait cependant pas l'objet d'une reconnaissance de la part des autorités. Suite à une question écrite posée au gouvernement, par l'intermédiaire de plusieurs députés et sénateurs, la réponse du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé est claire : « Le massage non thérapeutique dont l'objectif premier est d'apporter un bien-être à la personne, pourra être réalisé au regard de la nouvelle rédaction législative du Code de la Santé publique, par un professionnel qui ne dispose pas du titre de masseur-kinésithérapeute ». *

« Nos efforts pour encadrer l'activité et structurer la formation ont enfin abouti aujourd'hui à un début de reconnaissance de celle-ci par le législateur », se réjouit Marion Cantat, présidente de la FFMBE.

Suite à cette importante avancée, les équipes de la FFMBE vont poursuivre leurs travaux en vue d'une structuration de la formation, d'une visibilité plus large du métier pour le grand public, et développer recherches & études sur le massage bien-être.

www.ffmbe.fr

 

* Publication au Journal officiel du 1er novembre 2016, page 9066,

http://questions.assemblee-nationale.fr/static/14/questions/jo/jo_anq_201644.pdf


Les autres articles de la rubrique

Love My Skin

Deux soeurs au service de votre visage

Chez Love my Skin, pas de sauna, ni de hammam ni d’autres infrastructures de ce type. « On n’est pas un institut de beauté, on préfère l’appellation de maison de beauté », prévient Élodie.

  • Par Johanna Amselem
pradip bala beauty forum france

BEAUTY FORUM PARIS, un salon différent et fédérateur

Pradip Bala, directeur général de Health and Beauty France, la société organisatrice de BEAUTY FORUM PARIS et des BEAUTY BUSINESS DAY, lève le voile sur les innovations qui marqueront cette deuxième édition et sur les projets de l’entreprise.

  • Par Anne-Sophie Gamelin

Thalion à l'heure italienne

Après le Spa de l'Hôtel Boscolo Exedra de Rome l'an dernier, c'est au tour de celui de l'Hôtel Boscolo de Milan d'accueillir Thalion comme partenaire exclusif pour ses soins cosmétiques. Deux établissements prestigieux qui font confiance au savoir-faire français, cela mérite d'être souligné !

  • Par Anne-Sophie Gamelin

Je m'abonne

Gagnez du temps, abonnez-vous en ligne

Categories

Newsletter

  • Inscrivez-vous à la newsletter Beauty Forum et recevez en avant première toute l'actualité beauté et bien-être.
  • Je m'inscris

Beauty Forum Paris 2017